Le Kahosten

//Le Kahosten
Le Kahosten 2018-03-27T18:23:57+00:00

Le Kahosten

Le monde entre les mondes. Nul ne sait comment il est apparu, mais il représente l’équilibre parfait entre le monde des vivants et le royaume des morts. C’est là-bas, sur l’atoll de Brumaille, que le Roi-Sorcier a choisi d’édifier son école de magie, l’Académie de Santhoryne, qui accueille l’élite des détenteurs du Don de la Nature ou du rarissime Don des Ténèbres.

En-dehors de cette damnée île, je ne connais du Kahosten que les marais Fétides et la falaise de Haute-Roche, sur laquelle tous les admis sont rassemblés avant de traverser le Pongarath qui doit les mener sur l’atoll. Mais je sais qu’il s’étend bien au-delà et qu’il doit y avoir d’autres terres voisines de la nôtre.

Depuis maintenant quatre années, je vis parmi les étudiants reçus à Santhoryne. Un quotidien pas toujours facile à appréhender, surtout pour moi qui dois continuellement jouer cette pathétique comédie. Mais en dépit de mes efforts, les autres sentent que je suis différent. Heureusement, ils ne se doutent pas à quel point. Pas même le Roi-Sorcier, qui croit voir en moi un futur Omenshade, spécialiste de la maîtrise du Mantra de l’Esprit.

Parfois, je m’interroge : comment ne peut-il pas soupçonner que j’utilise justement ce don atypique pour le tromper ? Il ne m’en imagine sûrement pas capable. Tant mieux. Ainsi, je continue à jouer les élèves modèles et il n’y voit que du feu. Le seul qui a failli me percer à jour était le gardien de l’atoll. Dommage pour lui… Personne n’a jamais compris ce qui lui était arrivé. Son jeune remplaçant, un dénommé Spada, se montre plus facile à manipuler. Il est d’ailleurs beaucoup plus prévenant à notre égard et nous met sans cesse en garde contre les dangers qui rôdent aux quatre coins de l’île. C’en est même exaspérant.

Cependant, j’ai pu vérifier à plusieurs reprises qu’il n’exagérait pas. Surtout lors de l’examen de quatrième année qui s’est déroulé il y a quelques semaines, sur ces terres sombres et désolées qu’on appelle les Territoires Volés. Une terrible épreuve. L’un d’entre nous n’en est d’ailleurs pas revenu. Qu’importe… La faiblesse ne pardonne pas et s’il n’a pas survécu, c’est qu’il n’était pas digne du Don des Ténèbres.

Landéric Dogmaël
« Journal d’un étudiant »

Retour